Maison de famille, refuge ou galère ?

Qui n’a jamais dit ou entendu, après des vacances dans la maison de famille, « on ne m’y reprendra plus » ?!

Lieu de tous les lâchages ou au contraire de ruminations silencieuses, de cascades de rires ou de colères rentrées (ou sorties ☺), mélange de générations et de personnalités, pièces rapportées et mouflets mal élevés, fabrique à souvenirs dans tous les cas, la maison de famille rassemble ou sépare encore plus.

Chez TiL, la maison de famille rassemble.

Même au delà, elle soude !

Des décennies de partages, des réminiscences qui affluent à chaque pas, devant chaque meuble ou bibelot, des odeurs immuables  ressurgit l’enfance, des grandes tablées après des heures dans la cuisine à mitonner d’énormes marmites, des feux de bois ou des siestes sous les tilleuls, des parties de cache cache interminables, de croquet, de pétanque, des barbotages dans un grand bassin, des milliers de livres dévorés dans le foin d’une grange, les animaux de la ferme à nourrir, les agneaux et poussins à câliner, les petits pois tiédis par le soleil à écosser, les indigestions de fraises, les anniversaires, mariages, baptêmes, fiestas, la famille au sens large, toutes générations confondues, les bandes de copains

Mais aussi les leçons de morale des grands parents, les sempiternelles balades en forêt pour « prendre l’air », les grands cousins qu’on admire mais les petites cousines qu’on a envie de taper, le froid glacial en arrivant l’hiver et les bouillottes collées, les petits amis qu’on présentait en tremblant, les tantes parfois agaçantes, la vie en collectivité alors qu’on voudrait juste être seul, les travaux à faire tout le temps, le désordre permanent, les heures d’embouteillages, les cris d’énervement…

Et vous, avez vous déjà vécu cette ambiance ?

Plutôt rires et chansons, ou engueulades et mines chafouines ? Sœurs et/ou belles-sœurs qui s’insultent ou qui se confient les unes aux autres ? Sororité ou jalousie ? L’une habillée toujours comme un sac poubelle et le cheveu gras, attablée en peignoir au petit déjeuner avec celle qui est déjà  impeccablement ripolinée, maquillée et chic 

La carriériste à côté d’une femme au foyer tradi ? Celle qui compte ses calories et l’autre super bonne vivante qui assume ? Celle qui ne boit que de l’eau et celle qui lève un peu trop le coude ? La maniaque ultra-perfectionniste à côté de la je m’en foutiste, la raide qui ne passe rien sur rien, et la laxiste sur qui tout passe au dessus, la toujours un truc de travers et la toujours avec le sourire , la zen et l’hystéro saccadée en pleine frénésie. Celle qui ramène un nouveau fiancé tous les ans et celle mariée jusqu’à la fin de ses jours, quoi qu’il arrive, celle très à cheval sur le protocole et celle qui s’en fiche, la super écolo qui recueille consciencieusement l’eau de pluie et la consumériste très 80’s qui ne jure que par Evian, la bisounours bienveillante et la méchante aigrie, la féministe de la première heure et celle qui ne pense qu’à travers son homme, la super égoïste qui vit autour de son nombril, et celle engagée dans l’aide humanitaire, la radine près de ses sous qui compte les cacahouètes qu’elle consomme, et la généreuse prodigue qui dépense sans compter….

 

Sans oublier les beaux frères qui comparent leurs voitures ou leurs jobs  (oui on sait, c’est très genré comme remarque ☺) ! Ceux qui ne lisent que le Monde et les autres que l’Equipe, les coincés du bulbe et les petits rigolos, les « fils de » et les « je me suis fait tout seul », ceux qui vivent en short, et les autres « jamais sans ma chemise », ceux qui se mettent les pieds sous la table en demandant « qu’est ce qu’on mange » et les vrais cordons bleus, les érudits qui récitent des kilomètres d’œuvre littéraire et ceux qui n’ont jamais dépassé le stade BD. Ceux qui se délectent de manuel de physique quantique, et ceux qui ne sortent pas de leurs tableaux Excel (oui, on sait, tout cela sent le vécu ! Peut être chez vous aussi alors … ?). Et ceux qui ratissent les allées ou jardinent sans fin, face à ceux qui les regardent … Curieux, ce sont toujours les mêmes, comme dans la cuisine !!

Mais parlons des enfants, nos chères têtes blondes… ou pas ! Arghhhh ☺

Les nôtres et ceux des autres, et les éventuels beaux-enfants de famille recomposée à qui on ne peut jamais rien dire …

Les bien élevés, en Bonpoint dès le matin, raie sur le côté, et les « va comme je te pousse », débraillés et le cheveu hirsute.

Les gentils calmes et les petites teignes, les nerveux et les mollassons qu’on a envie de secouer, les serviables et les fainéants, les gourmands qui donnent l’impression de n’avoir pas été nourris depuis 8 jours et ceux qui chipotent tout le temps, ceux qui pleurent en voyant une mouche se noyer, et les autres qui font de la SVT en leur arrachant une aile, ceux qui ne vivent qu’en bande et les solitaires, les lève tôt et les ours qui émergent en grognant à midi, les aventuriers et les trouillards dans les jupes de leurs mères, ceux qui font les 400 coups et les enfants modèles, les bavards ou les pleurnicheurs qui piaillent tout le temps et les mutiques

Dans quelle vie improbable un tel mélange peut il fonctionner ?!!

Et bien dans une maison de famille, car c’est tout cela, et bien plus encore … 

Alors, oui, c’est une vraie galerie de portraits, avec frictions et tensions, car il y en a, mais pour quelle richesse, quelle diversité et générosité, combien de rires (et parfois de larmes, tout de suite consolées), de moments d’émotions, de séparations et retrouvailles, d’embrassades, de partages et de souvenirs, qui font une vie, une famille, une tribu, une mémoire  

Peut être pour cela qu’on resigne tous les ans, non ?

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

vous aimeriez aussi ...

Marc, cueilleur aux doigts d’or

https://youtu.be/-9H4hLz6Ohs TiL est une marque de beauté et de soin de soi holistique, dont la création a été intégralement guidée par l’arbre holistique par excellence,

Le jardin potager, terre d’abondance

Connaissez vous beaucoup de moyens de se ressourcer, revenir à l’essentiel, être relié à la Nature, assurer son autonomie alimentaire, contribuer à préserver l’environnement, avoir