La fabuleuse histoire du tilleul

C’est un arbre. Pas n’importe lequel. C’est le tilleul, un arbre sacré et universel.

Vénéré depuis l’Antiquité, utilisé depuis des siècles, aimé dans le monde entier, le tilleul est par excellence l’arbre d’abondance, le plus bienfaiteur qui existe. Cette universalité n’est pas un hasard. Cet arbre qui nous veut du bien vit avec les hommes, et son histoire est aussi riche et foisonnante que ses vertus. Ses bienfaits se répandent comme nul autre sur l’esprit, le corps, la peau et son parfum est une vraie fête des sens. Au point que la mythologie et la littérature se sont emparées de ce colosse apaisant à la longévité exceptionnelle.

Le tilleul, l’arbre universel

L’histoire, la religion et la culture fourmillent d’exemples qui érigent les arbres en symbole de force et d’équilibre. Aujourd’hui la sylvothérapie célèbre leur capacité à détendre et reconnecter les êtres. Mais aucun arbre n’égale le tilleul qui prodigue tant de bienfaits qu’il est appelé tour à tour l’arbre médecin, l’arbre d’amour, l’arbre féminin ou l’arbre de lumière.

Le tilleul, un arbre sacré

Le tilleul était un arbre sacré dans la Grèce Antique et l’Egypte Ancienne. On a retrouvé dans les sarcophages du Fayoum des masques en bois de tilleul. Il était dédié à Vénus, déesse de l’amour et de la fidélité. Arbre féminin, arbre des déesses, c’est celui de l’amour maternel.
Plus proche de nous, l’église catholique a pris le tilleul pour représenter le « Sacré Cœur ». Sa feuille est en forme de cœur et on le trouve ainsi très présent auprès des églises et calvaires.

Le tilleul, l’arbre de justice

Les Celtes et les Germains prétendaient que la vérité émergeait sous l’ombre d’un tilleul. Son parfum favorisait la clémence des juges et la conciliation des parties prenantes. Dans les pays de l’Est, il était d’ailleurs surnommé plus récemment l’arbre de justice.

Le tilleul, l’arbre médecin

Depuis des siècles sont utilisés son écorce, ses feuilles, ses fleurs et même le charbon de son bois.

Au centre des villages, depuis la Gaule, il y avait toujours un tilleul. Ils étaient même construits autour de l’arbre, car les druides se servaient de ses feuilles pour combattre fièvre et rhumes, favoriser le sommeil et la sérénité. Plus tard, les mariages se déroulaient sous le tilleul du village, « le mai », où était célébrée aussi la fête du printemps.

Au Moyen Âge, les tilleuls étaient plantés près des hôpitaux, car ils rendaient l’air plus sain et calmaient, puis le long des routes par ordonnance du roi, leur récolte étant destinée aux hospices. L’arbre était réputé tellement protecteur et bienfaisant qu’il était même habituel à la campagne d’avoir sur soi un petit pochon rempli d’écorce de tilleul. Il protégeait des maladies et des blessures. On l’installait aussi dans les étables pour protéger les animaux.

Le médecin de Louis XIV l’utilisait pour réduire les gonflements et les oedèmes.

En période de carence alimentaire comme pendant la 2ème guerre mondiale, les feuilles de tilleul séchées étaient broyées en farine à cause de ses propriétés nutritives exceptionnelles, très riches en protéines.

L’arbre de la liberté

A la Révolution française, on planta plus de 60 000 tilleuls dans toutes les communes de France, et il fut consacré arbre de la liberté. On fêta d’ailleurs le Bicentenaire de la Révolution en replantant des tilleuls dans 10 000 communes !

L’arbre d’ornement

Conquis par son charme élégant et l’arôme de ses fleurs, les botanistes du 16ème siècle l’ont planté dans les parcs et les allées. Il est devenu au 18ème siècle l’arbre privilégié des jardins à la française, où symétrie et architecture étaient de mise. Le tilleul formait les allées et des cloitres de verdure.

Un arbre célébré dans les mythes et la littérature

Le tilleul est un arbre tellement vertueux et universel qu’il a fait l’objet de nombreux mythes et légendes, et a été célébré dans la littérature au fil du temps. C’est notamment l’origine du pouvoir de la réminiscence de la fameuse madeleine de Proust. Celle-ci était trempée dans une infusion de tilleul.

L’amour fidèle

Ovide et Jean de la Fontaine ont écrit sur le mythe de l’amour fidèle, celui de Philémon et Baucis. Les dieux leur avaient offert d’exaucer leurs vœux de passer toute leur vie à les honorer et à mourir au même moment.

« Baucis devient tilleul, Philémon devient chêne.
Pour peu que des époux séjournent sous leur ombre,
Ils s’aiment jusqu’au bout, malgré l’effort des ans. »

La madeleine de Marcel

la madeleine de marcel Proust

La madeleine de Proust n’est rien sans le tilleul ! Elle est tellement célèbre qu’elle fait partie du langage courant. Mais qui sait que cette fameuse madeleine, à l’origine des plus belles pages de la littérature française, a ce pouvoir d’évocation car elle était trempée dans une tasse de tilleul offerte par Marcel Proust à sa tante Léonie pour l’apaiser ?

« Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu. Ce goût était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (…)quand j’allais (…) dans sa chambre, ma tante Léonie m’offrait après l’avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. «C’était moi qui étais chargé de faire tomber du sac de pharmacie (…) la quantité de tilleul qu’il fallait mettre ensuite dans l’eau bouillante. (…) Bientôt ma tante pouvait tremper dans l’infusion bouillante (…) une petite madeleine dont elle me tendait un morceau quand il était suffisamment amolli».

La promenade de Rimbaud

« On n’est pas sérieux quand on a 17 ans. Un beau soir, foin des bocks et de la limonade, des cafés tapageurs aux lustres éclatants ! On va sous les tilleuls verts de la promenade…».

L’ode au tilleul de Colette 

« Mon dieu, respirer le tilleul quand il est un volcan d’abeilles,
un buisson de fleurs rousses, le rival de l’oranger,
l’insidieux amant, le pollen en pluie d’or, n’est-ce pas assez ?

et bouilli, il lui incombe encore de guérir nos fièvres ! ».

Le tilleul, l’arbre qui nous veut du bien 

Dans toutes les traditions, le tilleul demeure l’arbre qui nous veut du bien.
C’est l’une des plantes médicinales en vente libre en France. Ses fleurs comme ses feuilles ou son aubier ont des activités vertueuses, de même que ses bourgeons, majeurs dans la gemmothérapie. Tout en lui fait du bien, même son parfum, inscrit dans la mémoire collective tellement il est exquis. 

Il guérit le corps 

Le tilleul sous l’Antiquité était déjà utilisé comme calmant pour lutter contre les spasmes. C’est d’ailleurs aujourd’hui la molécule d’un célèbre médicament anti-spasmodique.

C’est aussi un diurétique, un détoxifiant qui favorise l’élimination des toxines par le foie et les reins, et un remède pour faire baisser la fièvre, diminuer la tension artérielle, lutter contre les rhumatismes…

Le tilleul est un arbre nourricier, bon pour le corps et au goût. Il est comestible, ses feuilles et fleurs riches en vitamine C se mangent en salade. Quant à son miel … ! Le tilleul est un arbre extrêmement mellifère, et au moment de la floraison, tout l’arbre bourdonne tellement les abeilles sont nombreuses. Son miel parfumé, très précieux car la floraison est très courte, est un adoucissant reconnu.

Il apaise l’esprit 

De tous temps, ses fleurs ont été utilisées pour ses vertus tranquillisantes, sédatives et hypnotiques contre les insomnies. Le tilleul pacifie le psychismediminue stress et anxiété et favorise le sommeil. L’infusion de fleurs de tilleul est souveraine pour apaiser. Rien ne vaut le soir, en cas de nervosité, une tisane de tilleul ou la détente délicieuse dans un bain de tilleul. Son usage est même conseillé par les pédiatres !

Les fleurs de tilleul sont anxiolytiques, elles sont réputées attirer la joie et éloigner la mélancolie. Le tilleul est d’ailleurs aussi appelé l’arbre de la joie.

Quant à son parfum de fleurs blanches miellé, aux notes subtiles, délicates et printanières, il contribue aussi à la détente, à la relaxation et à la joie. C’est ce qu’ont confirmé les analyses neuroscientifiques menées pour mesurer l’impact émotionnel du parfum de TiL.

Il embellit la peau 

Pline l’Ancien mentionnait déjà il y a 2000 ans « les heureux effets du vinaigre d’écorce de tilleul sur les  vices de la peau ». Les feuilles étaient depuis très longtemps utilisées en cataplasme sur les plaies et brûlures.

Depuis, les « recettes de grand-mère » ont fleuri dans tous les sens du terme. Elles concoctaient des lotions à base de fleurs de tilleul réputées adoucir la peauapaiser les épidermes et cuirs chevelus sensibles, et tous les désordres cutanés. Mais aussi atténuer les rides, éclaircir le teint, assouplir les cheveux… C’est ce qui a déclenché chez TiL l’envie de comprendre et vérifier les actions cosmétiques potentielles de nos tilleuls. Leurs différentes parties, les bourgeons, feuilles, fleurs et rameaux ont ainsi été analysées. Cela a confirmé une présence très élevée de molécules anti-oxydantes, apaisantes et hydratantes. Quand la Science prouve l’efficacité de la tradition !

le tilleul embellit la peau

Le tilleul, la force douce 

Ce qui est extraordinaire avec le tilleul, c’est qu’il est proche de l’homme depuis la nuit des temps. Il vit avec l’homme, l’accompagne dans ses activités, le soigne, le calme, l’embaume.

Le tilleul, meilleur compagnon de l’homme  

Depuis la préhistoire, il est « l’arbre à cordes », car il a été le premier végétal dont on a su extraire les fibres de son écorce, le liber. Ceci bien avant celles du chanvre ou du lin. Elles servaient à tresser et fabriquer les cordes dont les hommes avaient besoin pour leurs constructions, car elles sont très solides. Le tilleul est ainsi « l’arbre qui tisse des liens », dans tous les sens du terme.

Son bois a ensuite servi pour la sculpture, la peinture, et même les baguettes de sorcières. Ses feuilles et fleurs ont toujours été utilisées pour s’alimenter, se soigner, se calmer et parfumer.

La particularité du tilleul, c’est donc sa convivialité. C’est l’arbre voisin de chacun, rassurant et réconfortant, l’arbre du lien social.

Il veille sur les hommes et on le retrouve sur les places des villages, dans les cours d’école, devant les maisons à la campagne, car son ombre généreuse et parfumée abrite les grandes tablées et les siestes estivales.

Comme l’homme, le tilleul vit au rythme des saisons :

  • L’hiver, en état de dormance, il prépare ses bourgeons dans lesquels feuilles et fleurs sont déjà en puissance
  • Au printemps, c’est la saison des amours, ses fleurs sont pollinisées par les abeilles
  • L’été, il fructifie et porte ses petits
  • A l’automne, il dépose ses bébés, les fruits tombent

Le tilleul argenté, une espèce très parfumée

Il existe de nombreuses espèces de tilleul dans le monde entier (46), les plus importantes étant le Tilia Cordata ou tilleul à petites feuilles, le tilleul Platyphyllos ou tilleul à grandes feuilles, et le Tilia Tomentosa ou tilleul argenté, aux feuilles aux reflets d’argent.

C’est celui du domaine de TiL, qui avait été choisi par nos Anciens il y a environ 150 ans, car il est particulièrement majestueux dans un parc à la française, et que sa floraison, fin juin début juillet, est incroyablement odorante.

Elle signe le départ des merveilleuses soirées d’été, mais surtout le début de la récolte à la main des feuilles et des fleurs.

recolte tilleul

La récolte enivrante des fleurs 

La cueillette est très longue et minutieuse car les fleurs sont minuscules, mais délicieusement parfumée au point que le soir les cueilleurs et nous sommes enivrés et dans un état de détente jamais atteint le reste de l’année !

Le choix du moment de récolte est très important car les tilleuls fleurissent environ pendant 10 jours, une fois dans l’année et pas forcément tous au même rythme ; il faut cueillir quand les fleurs ne sont ni trop fermées ni trop ouvertes, et cela demande une surveillance quotidienne par un œil averti. Les feuilles sont cueillies en même temps.

Les rameaux et les bourgeons, eux, sont récoltés fin mars, début avril, et la cueillette des bourgeons demandent la même attention pour choisir le bon moment, qui n’est jamais le même d’une année sur l’autre.

C’est toujours la Nature qui décide, et nous nous adaptons.

Un doyen résilient 

Le tilleul peut vivre 1000 ans, et monter à 40 mètres de haut.

Incroyablement résistant, c’est le vétéran des arbres européens, bien devant le chêne, et sa longévité est un formidable lien entre les générations.

Sa capacité de régénération est telle qu’il peut refaire une tête que le vent aurait emportée.

Nous le vivons tous les jours chez TiL, où parmi la centaine de tilleuls très anciens, certains ont été très abimés par des tempêtes. Mais ils pansent et referment leurs blessures, forment des « bourrelets de recouvrement » (les cicatrices). Et ils repartent de plus belle, toujours aussi rayonnants et prodigues. Leur capacité de résilience face aux différentes avanies est spectaculaire et émouvante.

Pour les accompagner et assurer la relève, nous avons replanté une trentaine de tilleuls argentés cette année, et avons prévu une plantation tous les ans.

La poésie du tilleul

Dans notre domaine, près des tilleuls, on peut trouver une chaise au calme.

C’est la chaise de notre grand-père. Il aimait regarder ses tilleuls pousser. Il nous le disait souvent ! « Regardez les tilleuls pousser, à leur rythme ».

C’est ce qui nous a inspiré pour écrire quelques mots d’hommage à nos tilleuls…

Je ne suis pas pressé. 
Ni lent ni speed.
J’avance à mon rythme puisque c’est un bon rythme. 
Je suis à l’heure chaque saison.
Jamais en retard, toujours au rendez-vous.
Toujours joyeux. 

Je suis l’arbre sacré. 
L’arbre majestueux qui inspire le bien-être. 
Je libère du stress, j’apaise l’humeur.
Je suis le tilleul.  

Ancré dans le sol, le regard tourné vers le ciel, 
Je suis la puissance et le calme.
La force et la sérénité.
La vigueur et l’harmonie.
Je suis l’équilibre des éléments. 

Je suis un tilleul, un arbre sans pareil. 
Un arbre bienfaiteur.
Un arbre protecteur. 
Je fais du bien à toutes et à chacune.

Je sais calmer et apaiser l’esprit.
Je sais réveiller l’esprit de jeunesse comme régénérer la jeunesse du corps. 
Je sais réactiver la beauté comme le bien-être. 

Mon ombre en plein été est un havre.
Mes branchages abritent un bourdonnement de vie.
Mes fleurs apaisent le stress, mes bourgeons rajeunissent la peau. 
Ma sève revitalise les cellules.
Je suis un fabuleux élixir.

Partagez :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur linkedin

Laisser un commentaire

vous aimeriez aussi

Rituels pour un meilleur sommeil

Si comme nous, en vous levant le matin, vous accueillez cette nouvelle journée avec gratitude car elle vous apportera son lot de joies et peut-être de peines,